vendredi 24 février 2017

Jumilhac-le-Grand est sur Twitter

Tous les médias nous racontent que tout le monde est sur les “réseaux sociaux”. Autour de moi, je ne connais personne qui y soit. Y compris mes anciens collègues informaticiens.
Je suis sur Fesse-bouc sous un pseudo. Mais je refuse tous les amis qu’on me propose. Je suis asocial. Il me fallait bien, comme enseignant en informatique, savoir comment ça fonctionnait. J’ai vite vu que c’était un truc à pomper les adresses de vos répertoires. Et menteur en plus. J’ai reçu des messages de Fesse-bouc me disant que telle et telle personne était mon ami sur Fesse-bouc. Et quand je leur ai demandé, ils m’ont dit “c’est quoi Fesse-bouc” ! Aussi menteur que les grands marchands sur la Toile qui créent des sites marchands pipeaux avec des prix de produits fort élevés, pour pouvoir sur leur site afficher ces prix, montrant par là que leur prix à eux est beaucoup plus bas. Ils viennent de se faire piquer par les services de la concurrence…une amende fort rentable…business as usual ils disent chez Trump.
Je suis maintenant sur Twitter. Cui-cui.  J’y diffuse mes “posts” (i.e. billets) de mes blogs. Et re-tweete des billets choisis parmi mes abonnements.
J’ai constaté qu’il n’y avait presque rien sur Jumilhac-le-Grand sur Twitter. La ville ne va pas gagner le Marianne de la Toile ! Mais je fais ce que je peux pour qu’on ne dise pas que le Limousin ou le Périgord....

Alors à vous cui-cui… sur

jeudi 5 janvier 2017

Jumilhacois, êtes-vous pour Antoine IV ou pour Stanislas 1, pour le Royaume d'Araucanie et de Patagonie ?

" Une messe à la mémoire du Prince Philippe d’Araucanie et de Patagonie, décédé il y a trois ans, sera célébrée dimanche 8 janvier à 11 h, par l’abbé Darfeuille, à l’église paroissiale d’Excideuil, en présence du prince Antoine IV et de sa famille.
Une prière aura lieu ensuite à la chapelle de La Chèze, sur la tombe du Prince Philippe."

Il y a des la zizanie dans le royaume !
"Une poignée de participants à ce royaume n’a pas accepté le choix d’Antoine IV et a nommé son propre prince, Stanislas 1er."
"Depuis deux ans et demi, la succession de Philippe Boiry, alias Philippe Ier, a débouché sur une dissidence. Le conseil officiel a désigné Jean-Michel Parasiliti di Para, un Lot-et-Garonnais de 74 ans, sous le nom d’Antoine IV. Mais une poignée d’irréductibles n’a pas voulu accepter ce choix et a désigné Stanislas Parvulesco, un jeune négociant en cigares de 21 ans, sous le titre Stanislas Ier."
"
Jeudi 18 août, l’association officielle lancera les cérémonies de la Sainte-Rose de Lima à Tourtoirac en Dordogne où est enterré Antoine de Tounens. Une messe (en français), aura lieu à 10 heures dans l’abbatiale et un nouveau buste du héros sera inauguré à la sortie. Une visite au cimetière est prévue l’après-midi et en soirée, une pièce de théâtre sera jouée par la compagnie Les Temps qui courent.
Les dissidents ont incorporé ce programme dans le leur qui se poursuivra vendredi 19 août par une conférence sur Philippe Boiry, à 17 heures, au Relais d’Ans, puis des commémorations samedi 20, avec une messe (en latin) à 10 h 15 à la chapelle de Chourgnac et une visite au cimetière à 12 h 15.
Tous porteront médailles, capes et autres signes distinctifs de la royauté d’Araucanie. Mais ils éviteront de se croiser à Tourtoirac. Comme finissent par dire des membres des deux bords : "L’essentiel c’est que l’on parle de l’Araucanie." C’est réussi."
l'Interview du Prince Stanislas 1er d'Araucanie :
Le site du Royaume sur la Toile

Sur les Mapuches :

lundi 10 octobre 2016

Quand le Wifi à Jumilhac ?

"Nettoyant" mes répertoires de courriels, je retrouve cet échange datant de 2012...mais toujours d'actualité !


Monsieur le conseiller général,

Natif de la région de Jumilhac, je passe une partie de l'année de manière
intermittente à Jumilhac. J'ai constaté que dans la région, il n'y a aucun
point où on puisse se connecter à l'Internet par wifi à tout moment. Ce
constat a aussi été fait par pas mal de connaissances qui
sont venues dans la région. Ce service est d'autant plus important que la
région ne dispose pas de connexions fixes via des fournisseurs d'accès
proposant des tarifs intéressants tels que Free.
J'aimerais savoir si le CG 44 a des projets  à ce sujet.

Veuillez recevoir l'expression des mes meilleures salutations


====================================



Effectivement sur le territoire de la communauté de communes de jumilhac le Grand nous n'avons pas de bornes WIFI en libre service.
 Le département n'a pas de programme d'installation, pour l'instant, il se soucie actuellement d'étudier la réalisation d'un plan de mise en place d'un réseau de fibre optique qui permettrait notamment une bien meilleure desserte du Haut et très haut débit.
 Je reste à votre disposition, d'autant que je connais particulièrement ce territoire du nord est de la dordogne
 Très cordialement

Bernard VAURIAC
Chargé de la résorption des zones d'ombre haut débit
Conseil général de laDordogne
 Hôtel du Département 
2, rue Paul-Louis Courier 
CS11200 
24019 PERIGUEUX CEDEX
tel: 06 80 92 36 27

vendredi 23 septembre 2016

"Le grand secret de Jumilhac" à Nantes

Hier, lu, dans « le gratuit » Metro à Nantes:
 » En 2014, Jumilhac, village de Dordogne accueille des réfugiés syriens. Deux journalistes viennent raconter cette histoire et présenter leur reportage « Le grand secret de Jumilhac », à l’espace Cosmopolis, passage Graslin, 18 rue Scribe, à Nantes, ce jeudi à 18h 30. Entrée libre  »
J’ai lu trop tard pour y aller.
Les deux journalistes sont :
Mathieu Palain et Véronique Joffre
Ce matin, La Matinale de France-Culture était en direct de St-Brévins-les-Pins qui doit accueillir 70 migrants. J’ai à l’occasion appris que St-Brévins-les-Pins avait 12000 habitants. Je ne pensais pas qu’il y avait bien plus d’habitants qu’à St-Yrieix. Certes, en été, il y a bien plus de monde.

lundi 27 juin 2016

il n’y a plus de collecte des ordures ménagères en porte à porte dans le village de Jumilhac

Je viens de recevoir :

Jumilhac-le-Grand, le 07 juin 2016,

Le service public attaqué !

Mesdames, messieurs,

vous avez pu constater que depuis le 30 mai, il n’y a plus de collecte des ordures ménagères en porte à porte dans le village de Jumilhac. La municipalité, associée au SMCTOM de Thiviers, a mis en place des nouveaux points de collecte en conteneurs semi-enterrés.

Cette décision a été prise sans concertation des usagers. C’est encore une diminution du service public.

Nous souhaitons demander à la collectivité un service mieux adapté.
Cette situation vous concerne-t-elle ? Souhaitez-vous réagir ?

Nous sollicitons votre avis, vos remarques, par retour d’email. Nous les transmettrons aux élus en vue d’un débat lors du prochain conseil municipal.
Merci de vos réponses.

association jumilh'ACT
jumilhact@free.fr
www.facebook.com/jumilhactasso/

mardi 10 mai 2016

Jumilhac, le captage de Puygers

http://www.ars.aquitaine.sante.fr/fileadmin/AQUITAINE/telecharger/02_votre_sante/204_Environnement_sante/20401_Eaux_aliments/2040101_Eau_robinet/204010102_Qualite_eau/2012/24/24072002.pdf

L'eau distribuée sur ce réseau provient du (des) captage(s) : Source de Puygers L'eau subit un traitement de désinfection au chlore. avant distribution Ce réseau de distribution est exploité par : MAIRIE DE JUMILHAC LE GRAND

Qualité bactériologique La qualité bactériologique est évaluée par la recherche de micro-organismes indicateurs d'une contamination qui peut être liée à une défaillance du traitement ; à une dégradation ponctuelle sur le réseau de distribution ; En 2012 il n’a pas été observé de non-conformité significative

Détails en cliquant sur le lien ci-dessus (stats de 2012)

12 naissances, 24 décès, 3 mariages à Jumilhac en 2014

du 1-12-2014 au 1-12-2015

C'est ce que nous apprend La Pépite

Ben didon !

et par ailleurs des paysans vont partir à la retraite.

Positivons, il y a beaucoup plus de naissance chez nos parents en animalité que sont les bovins. Et on a plus de chances de rencontrer des bovins quand on se promène que des humains.

Et ce n'est pas propre à Jumilhac, au Limousin et au Périgord !

Et ça ne va pas s'améliorer. Nos enfants et petits-enfants ne veulent pas se farcir l'herbe, les ronces, les orties (la soupe aux orties, ils n'aiment pas trop) et n'ont pas les moyens d'entretenir le capital (!) immobilier. Et quand je vois ce que bouffe les jeunes de Darnet qui, au lieu d'aller à la cantine, vont acheter des litres de liquide fluo et des merdes emballées, ça ne va pas changer.

Un médecin du coin, a dit à ma femme : "Vous avez décidé d'habiter ici ?" (sa réponse a été non). "Je vous demande ça car je vois des femmes qui viennent de s'installer dans le pays au printemps. Et je les revoie au début de l'hiver en pleine dépression. Je fais de la prévention !"

Ah il est loin le temps du cinoche à Jumilhac, de mon cousin Jean Tallet qui, à Bourdoux, faisait paysan et coiffeur le dimanche (ma dernière coupe date de 1965), du mât de cocagne à la fête de Jumilhac. Nous y allions d'un coup de vélo de St-Yrieix (je n'ai jamais vu depuis 10 ans, un seul cycliste sur la route St-Yrieix/Jumilhac !). Je me souviens que ma mère sage-femme à St-Yrieix avait une collègue "sur" (c'est ainsi qu'on cause maintenant) Jumilhac. Une sage-femme s'ennuierait aujourd'hui à Jumilhac !

P.S.

Et à Paris ...

http://lefenetrou.blogspot.fr/2016/04/a-paris-aussi-des-rues-ressemblent-des.html

lundi 7 mars 2016

"Merci Patron", le film

"Le Lien de Jumilhac" nous informe :

pour la projection du film Merci patron ! le samedi 26 mars à 18h30 au cinéma Arévi de Saint-Yrieix-la-Perche, nous vous proposons de bénéficier du tarif de groupe (5 € la place). Ce jour-là, nous organiserons un co-voiturage au départ de la place du château. Si vous êtes intéressé, faîtes-le nous savoir dès maintenant au 06 50 89 38 97 ou en réponse par mail.
Si vous préférez y aller un autre jour, dites-le nous pour qu'on fasse un co-voiturage aussi et avoir le tarif de groupe (à partir de 10 personnes).

5 séances du film sont programmées en mars :
jeudi 24 à 20h30
vendredi 25 à 18h30
samedi 26 à 18h30
lundi 28 à 20h30
mardi 29 à 20h30

bande annonce :
faites tourner l'info à vos amis !

dimanche 28 février 2016

"La commune libre de Fouilloux"

La grippe aviaire est toujours à Saint-Paul-La-Roche

"Selon les informations de France 3 Aquitaine, le premier foyer d’influenza aviaire a été repéré dans une salle de gavage de Saint-Paul-La Roche, dans le nord du département. Ce qui est inquiétant, c’est que cette exploitation a déjà été touchée par le virus lors de sa réapparition au mois de novembre, dans la basse-cour d'un particulier à Biras.
Les canards avaient été abattus et les locaux assainis mais le nouveau lot s’est lui aussi retrouvé contaminé. Ce mercredi 2.000 canards qui étaient en cours de gavage devraient y être abattus."
24.02.2016